La bourgogne et le haut mâconnais

 

J’ai la chance d’être la maman d’adorable têtes blondes qui ont un bel appétit. Je suis moi-même passionnée par la cuisine, en particulier celle d’origine maconnaise. C’est donc aux plaisirs gastronomiques que je consacre ce blog. J’en profite un peu pour mettre ma région en avant et ainsi permettre aux internautes du monde entier de découvrir ses richesses.

La Bourgogne

La Bourgogne a longtemps été une région administrative regroupant 4 départements : Saône-et-Loire, Yonne, Nièvre et Côte-d’Or. Elle fait partie d’une province historique du centre-est de l’Hexagone. En 2016, la Bourgogne fusionne avec Franche-Comté pour former une toute nouvelle région baptisée Bourgogne-Franche-Comté.
Ma belle région est avant tout célèbre pour sa gastronomie. Elle possède aussi de magnifique sites historiques, sans oublier le patrimoine naturel.
C’est à Bourgogne que Vercingétorix et les romains s’affrontèrent en 52 avant notre ère. Le site où la célèbre bataille d’Alésia s’est tenue peut être visité à votre guise.

La Bourgogne et ses vignoblesDécouvrez le musée de la photographie de Chalon sur Saône, les cadoles souvent masquées par un rideau de feuillages, les abbayes et les châteaux….
La Bourgogne a servi de décor dans plusieurs films tournés entre les années 1930 et les années 2010. Si la région a inspiré les cinéastes, c’est parce qu’elle est vraiment exceptionnelle. D’ailleurs, de nombreux monuments sont répertoriés par l’Unesco, en tant que patrimoine mondial. Parmi ces sites, on peut citer l’abbaye de Fontenay, l’église Saint-Jacques-le-Majeur d’Asquins et la citadelle de Besançon. N’oublions pas la saline d’Arc-et-Senans ni la basilique de Vézelay.

En venant à Bourgogne, vous vous rendrez compte que la diversité est omniprésente.

Le Haut-Maconnais

Cette micro-région fait partie du Mâconnais. Imaginez que Cluny, Tournus et Mâcon forment un triangle. C’est dans la partie nord de ce triangle que le Haut-Mâconnais se trouve. Lugny en est la capitale. L’économie locale dépend essentiellement de la viticulture.

Le Haut-Mâconnais peut s’enorgueillir de son relief exceptionnel. Vallée sèche et vignobles s’étendent à l’ouest. Les grands axes de communication se concentrent dans l’est. Et au centre, on retrouve de beaux espaces verdoyants, ponctués par le patrimoine bâti.

Le château de Lugny est incontournable. Les vestiges des bâtiments dans la zone ayant précédemment servi de basse-cour peuvent être visités. Deux tours édifiées au XIVe siècle servent d’entrée au domaine. Ne vous attendez pas à découvrir un château digne des contes de fée. Les lieux racontent une histoire mouvementée. D’ailleurs, les ruines résultent d’un incendie datant de la Révolution française.

Je vous invite à visiter l’église Saint-Denis de Lugny qui héberge “Le Christ et les Apôtres”, un retable en pierre polychrome qui a été réalisé en 1528. Dans cette même église, vous pourrez admirer une Vierge à l’Enfant qui date du XVe siècle. En fait, l’édifice religieux abrite plusieurs œuvres remarquables devant lesquels vous prendrez plaisir à vous attarder.

Si vous passez par la rive gauche de la Bourbonne, vous aurez l’opportunité de découvrir la grotte de Macheron qui a fait l’objet de fouilles archéologiques. Non loin de là, un pavillon de vigne dont le toit est surmonté d’une girouette mérite le détour. Pensez aussi à vous promener sur le pont de pierre bâti sur un charmant ruisseau.

A la découverte de Mâcon


Mâcon est pour moi une véritable source d’inspiration. On la décrit comme capitale du Mâconnais et 7e plus grande ville de la région Bourgogne-Franche-Comté. Mais ma commune est bien plus que cela. Bordée par les monts du Beaujolais et la Bresse, Mâcon est une destination à apprécier pour ses innombrables facettes et pour la chaleur humaine dont elle bénéficie. Vous apprécierez aussi les balades au cœur de la plaine qui offre une magnifique vue sur les le massif Central ainsi que sur le massif du Jura.

Mâcon compte 24 monuments historiques inscrits au patrimoine mondial et/ou classés. Je vous suggère une visite du théâtre Louis Escande, labellisé Patrimoine du XXe siècle en 2015. Le quartier de Bioux est aussi à découvrir avec plaisir. Les immeubles collectifs et les espaces verts y sont particulièrement intéressants.

De passage à Mâcon, ne manquez pas les édifices religieux qui contribuent fortement à l’identité de la ville. Le Vieux-Saint-Vincent est une cathédrale construite du XIe au XIVe siècle. Son architecture est dominée par les styles gothique et roman. Elle était autrefois la cathédrale primitive mais ce statut lui a été pris par l’église-cathédrale Saint-Vincent que vous trouverez près du square de la Paix.

L’hôtel Senecé (anciennement nommé hôtel de Marnay) abrite l’académie de Mâcon. Cette dernière est une société consacrée aux arts, aux sciences littéraires, à l’anthropologie, mais aussi à l’ethnologie ainsi qu’au folklore. Cet hôtel particulier est classé monument historique, tout comme celui de Rossan de Davayé et l’hôtel de Lamartine.

En longeant la rue Carnot, vous aurez le loisir d’admirer l’hospice de la Charité. Cette institution a été fondée pour prodiguer des soins adéquats aux français souffrant de déficience mentale et aux indigents.
Vos promenades à Mâcon vous feront passer par des squares et jardins aux caractères bien distincts. Ce sont 6 000 m² d’espace qui sont végétalisés dans cette charmante commune.

Cuisine et spécialités de la Bourgogne

Il est impensable de passer par la Bourgogne sans se délecter de ses spécialités culinaires. Préparez vos papilles car le choix ne manque absolument pas.

Le pain d’épices et ses dérivés sont succulents. Je vous recommande la nonnette qui est enrichie au miel et à la confiture. Les jeunes gourmands disent que “c’est une tuerie”. Les palais les plus exigeants savoureront les escargots et la truffe bourguignons avec un plaisir évident.

Pour des repas conviviaux riches en saveurs et en traditions, je vous propose de commander de la potée bourguignonne ou encore de la pôchouse. Les savoureuses gougères et les œufs en meurette ne sont pas en reste. Ajoutez aussi le coq au vin à votre liste. Mais n’oubliez pas de vous procurer des poêles de qualité, comme sur https://www.kitchen.fr 

Côté boisson, je vous suggère les vins de Bourgogne et le kir. Vous pouvez les accompagner avec les fromages du terroir, notamment le Saint-Florentin, le soumaintrain et les époisses.

Pour les enfants (et même pour les grands), les bonbons à l’anis d Flavigny sont tout simplement incontournable.

Vous souhaitez préparer vos repas vous-même ? Dans ce cas, je vous suggère de vous procurer un peu de jambon persillé, de la crème de cassis de Bourgogne ou encore du cassis noir de Bourgogne. La moutarde Maille est elle aussi exceptionnelle.

Les Vignobles connus en Bourgogne

Vous direz peut-être que je me répète un peu en disant que la Bourgogne est un terroir vinicole qui sort de l’ordinaire. Les vins locaux bénéficient d’une qualité qui dépend du climat. Qu’on se le dise, on ne parle pas de météo. Le climat ici évoqué est un lieu-dit qui est entièrement dédié à la culture de la vigne. Chaque climat donne naissance à une appellation.
Les vignobles
Le vignoble bourguignon s’étend sur presque 1000 communes, 994 pour être exact. Ce sont près de 200 millions de bouteilles qui sont écoulées chaque année dans les commerces, la production atteignant 1,5 million d’hectolitres. En 2011, la Bourgogne a commercialisé 1413 vins distincts, ce qui témoigne de la richesse du terroir et du savoir-faire vinicole local. D’ailleurs, les vins de Bourgogne représentent 3% de la production totale en France et 6,5% des vins AOC de l’Hexagone. A l’échelle internationale, les vins de Bourgogne représentent 0,4% en termes de production.

J’aimerais attirer votre attention sur le fait que la “Bourgogne des vins” comme on l’appelle ne correspond pas nécessairement à la région du point de vue administratif. A titre d’exemple, la Nièvre qui est un département bourguignon ne produit pas des vins de Bourgogne puisqu’elle appartient au vignoble du Centre.

Plus concrètement donc, la Bourgogne des vins regroupe les vignoble de l’Yonne, de la Côte-d’Or et de Saône-et-Loire. Ces vignobles sont subdivisés en plusieurs climats qui permettent d’élaborer des vins bénéficiant de 83 appellations différentes. L’Institut National des Appellations d’Origine a permis de classer tant de vins. Je vous propose un petit condensé de toutes les informations à ce sujet pour vous aider à choisir le vin qui s’invitera à votre table comme dans votre cuisine.

Les appellations régionales AOC

Elles représentent 54,5% de la production totale. On retrouve ainsi :
Les vins de bourgogne
- les appellations régionales dites génériques, concernant les vignes récoltées dans l’Yonne, la Saône-et-Loire et la Côte-d’Or mais aussi les récoltes issues de Villefranche-sur-Saône (Rhône). Les vins bénéficient des appellations bourgogne, bourgogne-passe-tout-grains, crémant de Bourgogne, bourgogne-aligoté, Coteaux-bourguignons ainsi que bourgogne mousseux

- les 14 dénominations géographiques de l’appellation bourgogne, à savoir : chitry, coulanges-la-vineuse, epineuil, côte du couchois, montrecul, tonnerre, le chapitre, côte-Saint-Jacques, côte d’Auxerre, côte chalonnaise, la-chapelle-notre-dame, hautes-côtes-de-nuits et hautes-côtes-de-beaune
les appellations sous-régionales que sont le mâcon et la côte-de-beaune-village.

Les appellations communales

Elles représentent 34% de la production et incluent les appellations villages, sans oublier les appellations locales AOC. Elles totalisent 45 appellations qui s’inspirent généralement du nom de la commune de production. Là encore, il existe deux catégories :

- les appellations communales, baptisée en l’hommage de la commune concernée par l’AOC. C’est le cas des vins pommard, beaune, fixin, volnay…, entre autres;
- les appellations intercommunales qui doivent leur nom à la commune la plus connue ou qui sont un composé de plusieurs communes. Ces appellations intercommunales naissent d’une production issue d’au moins deux communes. Le mercurey est par exemple étendu sur Mercurey et Saint-Martin-sous-Montaigu.

Le côte-de-nuits-village est issu d’un vignoble s’étendant sur Brochon, Corgoloin, Comblanchien, Premeaux-Prissey et Fixin.
Les vins de Bourgogne sont également hiérarchisés par niveau, ce qui vous permettra d’identifier ceux qui s’accorderont au mieux à vos mets ou à vos préférences gustatives;

Les 562 premiers crus constituent 10% de la production. Ils sont baptisés en fonction du climat où la vigne est cultivée. A titre d’exemple concret, “Les Pruliers” sont un premier cru de l’appellation communale nuits-saint-georges. Attention, un premier cru n’est pas systématiquement un vin AOC. Cependant, il s’agit d’un vin élaboré sur un territoire propice à une qualité élevée.

Les grands crus AOC représentent 1,5% des vins de Bourgogne. On dénombre 33 grands crus issus des vignobles de Chablis et Côte-d’Or. Ces vins de qualité premium sont les plus onéreux mais ils valent leur prix.